Posts du forum

isabelle.hodot
21 juin 2018
In Parlons du module 9
Bonjour Patricia, J’espère que vous allez bien. J’ai fait une séance d’EFT pour un problème qui me touche particulièrement en ce moment, j’ai souhaité utiliser la ronde complète (avec les 9 actions). J’ai bien fait attention à la formulation de mes phrases pour bien me positionner en tant que personne qui a un problème mais lors de ma séance, je me suis surprise à m’adresser directement à la personne avec qui j’ai un conflit en ce moment, comme si elle était en face de moi. Mes propos étaient donc quelque peu accusateurs ! Loin de moi les phrases bien faites ! Première question : étant donné que nous devons bien nous positionner en tant que personne qui a un problème "Même si je....... " qu’est-ce que cela implique pour la personne que je suis en train d'accuser pendant ma séance EFT ou pour moi ? Deuxième question : si je fais une ronde courte et que mon problème persiste, je fais le choix d’étendre avec les 9 actions (soit ronde longue). Si je sens encore des résistances, dois-je refaire une ronde depuis le début avec « Même si…. » ou dois-je faire : Ronde courte (3 fois) puis 9 actions (1 fois) Ou puis-je faire Ronde courte (3 fois) puis 9 actions (3 fois) Ou 1 Ronde longue (3 fois) ... Merci pour votre éclaircissement par rapport à tout cela. En attendant, je vous souhaite une belle journée. Isabelle
0
1
21
isabelle.hodot
08 juin 2018
In Parlons du module 9
Bonjour Patricia, Si une personne a eu un cancer, une embolie ou une autre maladie grave, peut-on lui proposer l'EFT ? Le fait de tapoter sur les méridiens ne peut pas accélérer la maladie ? Je vous remercie pour votre retour car il me semble que cela est très important. Belle journée à vous. Isabelle
0
2
20
isabelle.hodot
05 juin 2018
In Parlons du module 9
Bonjour Patricia, J'espère que vous allez bien. Je propose régulièrement à mon fils de 14 ans de lui faire faire une séance d'EFT lorsqu'il est énervé, qu'il a passé une mauvaise journée mais la phrase de départ "Même si........" l'énerve vraiment. Existe t-il d'autres phrases de départ ? J'ai pensé à "Malgré le fait que........." mais ça ne sonne pas très bien ! Je vous souhaite une bonne journée ! Isabelle
0
4
34
isabelle.hodot
02 juin 2018
In Parlons du module 9
Dans l'étude de cas où vous parlez de la respiration claviculaire, il est mentionné que le thérapeute fait faire cette pratique à sa cliente tous les matins dans son lit. Doit-elle la faire après une ronde ? En pensant à sa problématique ? Où est-ce tout simplement pour l'aider à se lever du lit ? Pourriez-vous me dire à quelle page je peux trouver la rubrique "EFT Méthodes" ? J'ai trouvé une petite vidéo sur youtube qui m'a permis de voir le déroulement de la séance "Respiration Claviculaire" mais la thérapeute ne parle pas du contexte dans lequel il faut l'utiliser. Merci pour votre retour ! Isabelle
0
1
27
isabelle.hodot
27 mai 2018
In Parlons du module 9
Bonjour Patricia, C’est avec plaisir que j’ai pu participer au webinaire de vendredi. Un peu de frustration car il est difficile de rebondir sur ce que vous êtes en train de dire à cause de ce décalage de quelques minutes entre vos explications et les questions que nous posons en rapport car vous êtes déjà passée à autre chose au moment où notre question arrive. Ceci étant, j’ai maintenant compris le fonctionnement ! Il y a quelques jours, j’ai proposé à l’un de mes collègues qui avait très mal à la tête, de l’aider via l’EFT. Après avoir réalisé mon anamnèse et pris son sud, je lui ai proposé une phrase de départ qui était assez longue. Pendant la séance, je lui ai demandé de tapoter sur lui pendant que je tapotais moi aussi, sur moi, pour qu’il puisse savoir où tapoter. De plus, je récitais la phrase en même temps que lui comme si j’avais moi aussi ce problème. Ma question lors du webinaire était donc la suivante : étant donné que je lisais pour lui la phrase de départ et les phrases de rappel, qu’il les répétait après moi et que je tapotais sur moi pendant qu’il tapotait sur lui, peut-il y avoir un « transfert » de son problème sur moi puisque n’ayant pas mal à la tête, je me tapote comme si j’avais mal à la tête sans me mettre dans sa peau. J’ai bien compris pendant le webinaire qu’il était possible de tapoter sur soi pour quelqu’un d’autre, qu’il fallait se mettre dans la peau de l’autre. Dois-je également faire comme cela lorsque je reçois un client ? J’espère que ceci sera plus clair pour vous. Excellente journée ! Isabelle
0
1
20
isabelle.hodot
13 mai 2018
In Parlons du module 7
Visualisation : Lorsque j’étais en 6ème, j’avais très peur de la femme du Directeur du collège qui était professeur de Français. Elle était petite, brune, les cheveux bouclés avec de grosses lunettes marrons et un gros rouge à lèvres rouge. Un jour, elle m’a interrogé et demandé de venir au tableau. Comme elle était très sévère et que je ne connaissais pas ma leçon, une fois sur l’estrade au tableau, l’angoisse m’est montée, ma tête s’est mise à tourner, j’avais chaud, j’ai cru que j’allais avoir un malaise en classe et je répétais sans cesse « j’ai chaud, j’ai chaud… ». Je me souviens même d’un de mes amis qui était au premier rang, qui s’est mis à rire lorsque j’ai dit à mon professeur que je me sentais mal et que j’avais chaud. Au moment de ce travail de visualisation, je ressens un sentiment de honte et je me sens jugée parce que je ne connais pas ma leçon. Tout le monde me regarde et attend que je dise quelque chose. Je me sens bête, j’ai le sentiment d’être une victime alors que je n’ai pas étudié ma leçon. Je travaille donc en EFT avec mon moi de 10/11 ans. Pendant la séance, je rigole et j’ai l’impression d’être dans une pièce de théâtre où je me sens bien. Je me vois expliquer à mes camarades de classe que je n’ai pas étudié ma leçon et alors, qu’est-ce que je risque ? Rien ! Je me vois retourner à ma place, sereine, bien dans mes baskets, un grand sourire sur mes lèvres ! Séance « Je m’appelle…. » Séance faite sur le même sujet et plus précisément sur la honte et le jugement. A l’issue de la séance (après la routine), je me sens très bien, libre et sereine. J’arrête ma routine naturellement car je sens que je suis ok avec moi-même.
0
1
31
isabelle.hodot
13 mai 2018
In Parlons du module 6
- Pourquoi suis-je si aimée ? - Pourquoi mes relations sont-elles si heureuses, saines et paisibles ? - Pourquoi ma vie affective est-elle aussi magnifique et accomplie ? - Pourquoi est-ce si facile pour moi de recevoir tout l’amour dont j’ai véritablement besoin ? - Pourquoi suis-je si confiante ? - Pourquoi suis-je si calme ? - Pourquoi suis-je si capable ? - Pourquoi suis-je si confortable dans ma peau ? - Pourquoi mon alimentation est-elle si saine et excellente pour mon corps ? - Pourquoi ma santé est-elle si excellente ? - Pourquoi ai-je autant d’argent ? - Pourquoi j’aime autant me faire plaisir ? - Pourquoi j’aime autant faire plaisir à mes enfants et à ceux que j’aime ? - Pourquoi ma vie est-elle aussi épanouissante ? - Pourquoi j’attire toute cette merveilleuse abondance dans ma vie ? - Pourquoi j’attire toute cette merveilleuse abondance dans mon travail ? - Pourquoi j’attire toute cette merveilleuse abondance dans mes relations ? - Pourquoi ai-je autant confiance en moi et en la vie ?
0
1
44
isabelle.hodot
13 mai 2018
In Parlons du module 6
Méthode « Oui, mais…. » Conflit intérieur 1ère ronde : PK : Même si maman m’a demandé de ne pas courir parce que j’allais me faire mal, je choisis maintenant de courir en toute sérénité et sécurité, d’être libre et d’avoir confiance en moi. PT : Tu vas te faire mal CO : Non maman je suis en sécurité SO : Je t’ai dit d’arrêter tu vas te blesser SN : Nom maman, tout va bien pour moi, laisse moi faire ce que j’ai envie de faire SBouche : Arrête, tu vas tomber SC : Non maman, je ne vais pas tomber, je suis en sécurité SS : Isabelle, arrête maintenant, je t’ai dit que tu allais tomber SBras : Maman, arrête de m’empêcher de respirer, je suis en sécurité 2ème ronde : PK : Même si maman a dit qu’il ne fallait pas que je cours car je risquais de me faire mal, je choisis maintenant de me faire confiance et de prendre tout l’espace dont j’ai besoin pour vivre sereinement. Même si maman crie et souhaite que j’arrête de courir, je choisis de continuer à courir et d’avoir confiance en mes jambes, en mon corps, en mon cœur. Même si maman s’épuise à me répéter que je vais me faire mal et que s’il m’arrive quelque chose elle aura eu raison, je choisis de vivre ma vie et d’explorer le monde comme je l’entends, en toute confiance, sécurité, sérénité, que ce soit en marchant ou en courant. PT : Tu vas te faire mal et après tu viendras pleurer PS : Maman, je suis en sécurité ! CO : Je t’ai dit d’arrêter, tu vas te blesser SO : Maman, tout va bien pour moi, ais confiance en moi ! SN : Comment je pourrais avoir confiance en toi alors que tu fais n’importe quoi SBouche : Mais je sais ce que je fais ! Je m’amuse, je joue, je cours, je vis, je vibre ! SC : J’ai peur que tu vibres, j’ai peur pour toi SS : Mais moi j’ai confiance en moi et en mes capacités SBras : Non tu n’as pas confiance en toi et en tes capacités, tu es une petite fille PT : Je suis une petit fille mais je sais ce que je fais PS : Mais après tu ne viendras pas pleurer CO : Je sais ce que je fais, fais-moi confiance, je joue, je suis en sécurité SO : Isabelle, arrête maintenant, je t’ai dit d’arrêter SN : Mais maman, arrête d’être toxique et d’avoir peur pour un rien pour moi ! SBouche : Mais je n’ai pas peur pour rien tu vas te blesser, il va t’arriver quelque chose SC : Je sais que s’il m’arrive quelque chose tu vas me dire « mais oui je le savais » ou « tu vois je te l’avais dit » mais j’ai confiance en moi maman et en la vie, je suis en sécurité SS : Ne viens pas pleurer si tu te fais mal SBras : Non, rassure-toi, tout ira bien pour moi ! Merci ! Technique du « Oui mais…. » se disputer avec soi-même PT : J’ai confiance en moi et en l’espace que j’occupe PS : Non, il pourrait m’arriver quelque chose CO : Je sais ce que je veux et où je vais SO : Non, je ne sais pas où je vais SN : J’ai confiance en la vie SBouche : Non, je n’ai pas confiance en la vie SC : Je suis capable de réussir SS : Non, j’en suis incapable SBras : Je suis capable d’y arriver PT : Mais arriver à quoi ? PS : Arriver à vivre ma vie en toute sécurité CO : Non, je ne peux pas y arriver SO : Si, je peux, j’en suis tout à fait capable SN : Non, je ne peux pas, le monde est trop dangereux pour moi SBouche : Dangereux pour moi ? Absolument pas ! SC : Il est difficile d’avoir confiance en quelqu’un dans la vie, on ne sait jamais, ce qu’il pourrait m’arriver SS : Mais je suis en sécurité, partout où je suis, partout où je vais et avec tout type de personne SBras : Je ne crois pas vraiment en cela, c’est trop bien pour être vrai PT : C’est dommage de ne pas y croire car je sais que je suis vraiment en sécurité PS : Je suis vraiment en sécurité ? CO : Oui, je le suis, je suis en parfaite sécurité, j’ai confiance en moi et en la vie SO : J’ai véritablement confiance en moi et en la vie ? SN : Oui, j’ai confiance en moi et en la vie. SBouche : J’ai confiance en moi et en la vie, merci….. PT : C’est dommage de ne pas y croire car je sais que je suis vraiment en sécurité PS : Je suis vraiment en sécurité ? CO : Oui, je le suis, je suis en parfaite sécurité, j’ai confiance en moi et en la vie SO : J’ai véritablement confiance en moi et en la vie ? SN : Oui, j’ai confiance en moi et en la vie. SBouche : J’ai confiance en moi et en la vie, merci….. PT : PS : CO : SO : SN : SBouche : SC : SS : SBras :
0
3
43
isabelle.hodot
13 mai 2018
In Parlons du module 6
PK : Même si je suis anxieuse lorsque je ne me sens pas soutenue, je veux être sereine, calme et confiante. PT : je suis anxieuse PS : je suis anxieuse CO : je suis anxieuse SO : je suis anxieuse SN : je suis anxieuse SBouche : je suis anxieuse SC : je suis anxieuse SS : je suis anxieuse SBras : je suis anxieuse 2ème ronde : PT : je veux être sereine, calme et confiante PS : je veux être sereine, calme et confiante CO : je veux être sereine, calme et confiante SO : je veux être sereine, calme et confiante SN : je veux être sereine, calme et confiante SBouche : je veux être sereine, calme et confiante SC : je veux être sereine, calme et confiante SS : je veux être sereine, calme et confiante SBras : je veux être sereine, calme et confiante 3ème ronde : PT : je suis anxieuse PS : je veux être sereine, calme et confiante CO : je suis anxieuse SO : je veux être sereine, calme et confiante SN : je suis anxieuse SBouche : je veux être sereine, calme et confiante SC : je suis anxieuse SS : je veux être sereine, calme et confiante SBras : je suis anxieuse PT : je veux être sereine, calme et confiante 
0
1
29
isabelle.hodot
13 mai 2018
In Parlons du module 6
1ère ronde traditionnelle : Même si je suis profondément triste, frustrée et en colère car papa est mort sans que je puisse lui dire au revoir ni à quel point je l’aime, je m’aime et je m’accepte complètement, infiniment et je me pardonne. 2ème ronde « Et si…." : PK : Et si, Même si je suis profondément triste, frustrée et en colère car papa est mort sans que je puisse lui dire au revoir ni à quel point je l’aime, je pouvais être heureuse, sereine, joyeuse et apaisée ? Et si, Même si papa n’est plus là pour me soutenir, me réconforter et m’aider à avancer, je pouvais me sentir soutenue, réconfortée, libre, sereine et satisfaite ? Et si, Même si je serre les dents lorsque j’intériorise mes peurs et mes angoisses car papa n’est plus là pour voir dans mon regard ce qui ne va pas, pour m’écouter et m’épauler, je pouvais exprimer librement mes peurs et mes angoisses, en ayant confiance en moi et en la vie ? PT : Et si je pouvais être heureuse PS : Et si je pouvais être sereine CO : Et si je pouvais être apaisée SO : Et si pouvais être libre SN : Et si je pouvais être satisfaite SBouche : Et si je pouvais être indépendante SC : Et si je pouvais avoir confiance en moi SS : Et si je pouvais avoir confiance en la vie SBras : Et si je pouvais trouver ma place PT : Et si je pouvais m’épanouir PS : Et si je pouvais m’aimer telle que je suis CO : Et si je pouvais être en sécurité SO : Et si pouvais être soutenue SN : Et si je pouvais être entendue SBouche : Et si je pouvais être aimée SC : Et si je pouvais sentir tout l’amour qu’il y a en moi et autour de moi SS : Et si je pouvais me respecter et voir toutes les belles chose qu’il y a en moi et autour de moi SBras : Et si je pouvais avoir confiance en ma réussite "
0
1
18
isabelle.hodot
06 mai 2018
In Parlons du module 7
Bonjour Patricia, Je souhaiterais avoir un petit éclaircissement dans le cadre d'un travail sur un petit enfant comme un neveu, un voisin.... dois-je tapoter sur mon propre point douloureux et mes autres points clés pour réaliser la séance le concernant ou dois-je tapoter sur l'enfant en imaginant la séance à sa place ou ......... ? Je vous remercie pour votre retour et vous souhaite une excellente journée.... Isabelle
0
1
34
isabelle.hodot
29 avr. 2018
In Parlons du module 3
Bonsoir Patricia, Mon fils de 14 ans est venu me voir ce soir car il n'arrivait pas à dormir. Il m'a avoué qu'il avait trop de pression à l'école. Je lui ai proposé une séance d'EFT pour réduire son Sud. Son échelle d'intensité avant la séance était à 7 (bien que ce fut difficile pour lui de me donner un chiffre). Après entretien, je lui ai proposé la phrase de départ suivante : "Même si c'est difficile pour moi d'aller à l'école car il faut aller vite, qu'il y a trop d'évaluations, trop de devoirs et que cela me rend nerveux et me met sous pression, je me respecte et je m'aime infiniment. Phrase de rappel : "aller vite, être évalué, trop de devoirs, trop de pression" Par moments, en tapotant il se mettait à rire, j'ai insisté un peu plus longtemps sur la zone où il tapotait lorsqu'il rigolait en me disant qu'il était sans doute en train de libérer une émotion. A la fin de la séance, je lui ai demandé de me donner son Sud mais il n'a pas su me donner de chiffre, il m'a juste dit "ça va un peu mieux". J'ai validé la phrase de départ avec lui pour qu'il se sente à l'aise et en accord avec elle mais il semblerait que cela ait moyennement fonctionné ! :-) Bonne soirée ou journée. A très bientôt ! Isabelle
0
1
27
isabelle.hodot
29 avr. 2018
In Parlons du module 5
Bonjour Patrica, Peut-on travailler sur plusieurs événements différents par jour ? Qu’entendez-vous par complot, est-ce l’événement ? Faut-il taper fort sur les endroits clés lors de la routine ? Pendant le choix des titres, il m'est arrivé de ressentir une émotion au niveau du cœur (sensation d’étouffement), mais sans arriver à noter l’intensité vu l’ancienneté des faits et le travail que j’ai pu y faire dessus de façon autonome. Cependant, y-a-t-il une méthode pour mieux ressentir cette intensité ? Concernant l'exercice : Voici l’un des titres sur lequel j'ai travaillé : - Lorsque j’avais très peur dans mon lit et que je transpirais sous mes couvertures - Intensité 8/10 Phrase de départ : « Même si j’avais très peur dans mon lit, la nuit, que je dormais avec mon chien en peluche, la couette jusqu’au dessus de ma tête et que je transpirais, je m’aime et je m’accepte complètement, infiniment, je me pardonne et pardonne la situation » Phrase de rappel : « Très peur dans mon lit » En tapotant, l’émotion monte, je pleure et je me rends compte que c’est parce que j’entendais mes parents se disputer souvent le soir lorsque j’étais au lit. Alors en suivant, j’ai travaillé sur ceci : « Même si mes parents se disputaient lorsque j’étais au lit, je m’aime et je m’accepte complètement, infiniment, profondément et je me pardonne » Phrase de rappel : « Mes parents se disputaient » Tout en tapotant sur les différents points, la phrase « mes parents se disputaient » se transforme en « mes parents se disputaient, j’ai peur », « mes parents se disputaient, j’ai peur et ça me rendait triste » pour finir par « mes parents se disputaient, ça me rendait triste ». Ces phrases de rappel sont arrivées naturellement, je n’ai donc pas recommencé avec une phrase de départ puisqu'elles étaient dans la continuité de ma phrase initiale de rappel. Aurais-je dû ? Je vous remercie pour votre retour et vous souhaite une excellente journée. Bien Cordialement, Isabelle
0
1
58
isabelle.hodot
16 avr. 2018
In Parlons du module 3
Bonjour, j'ai acheté l'EFT pour les nuls il y a quelques années. La routine de tapotements est bien évidemment la même que sur le cours, une seule chose varie, le point sous le bras est tapoté avant celui sous le sein. J'imagine bien entendu que cela a le même effet mais est-il préférable de taper un point avant un autre ? Je vous remercie pour votre retour. Bonne soirée !
0
1
26
isabelle.hodot
16 avr. 2018
In Parlons du module 3
Même si j'ai une peur panique lorsque je conduis sur l'autoroute et que ma tête se met à tourner, je m'aime et je m’accepte complètement telle que je suis et je me pardonne. Phrase de rappel : Cette peur panique qui me fait tourner la tête
0
1
26

isabelle.hodot

Plus d'actions