5 juin 2018

Comment réagir face à je ne sais pas je ne me souviens pas

1 commentaire

Bonjour,

 

Je me trouve face à un cas un peu particulier, et j'aurai besoin de votre aide.

 

Je souhaite aider un proche de ma famille via l'EFT .

 

Cette personne est assez autoritaire, maniaque, et exigente surtout envers ses proches (ses enfants et sa femme) et parle parfois de façon assez agressive sans s'en rendre compte.

Ayant beaucoup de mal a exprimer ses sentiments, c'est pourtant une personne agréable et souple avec les autres, qui n'a pas du tout un "fond méchant".

Son comportement a déjà été la cause de deux divorces et il souhaite aujourd'hui travailler sur lui pour ne plus faire souffrir sans le vouloir les gens qu'il aime et reconstruire sa nouvelle vie de couple sur de bonnes bases.

Nous avons déjà beaucoup échangé pour essayer de comprendre d'ou lui viens ce besoin de prendre toujours le pouvoir sur ses proches.

Il en ressort un grand manque de confiance en lui (point qu'il accepte aujourd'hui).

Nous travaillons donc sur ce manque de confiance.

Toutefois ce n'est pas suffisant et nous cherchons les causes plus profondes à son comportement, mais il y a comme un blocage, a chacune de mes questions il me répond qu'il ne sait pas... qu'il ne se souvient pas ...

Il est incapable de me dire à quel moment il a commencer à avoir ce type de comportement ? et lorsque j'évoque son enfance et les relations qu'il a pu avoir petit avec son entourage ses proches, ses parents pour essayer de comprendre etc...il me dit n'avoir aucun souvenir ...

il semble avoir complètement oublié toute une partie de sa vie (consciemment ou inconsciemment je ne sais pas)..

Ma question est donc la suivante : lorsque nous voulons faire un travail en profondeur et rechercher les causes d'un problème et que nous nous trouvons face à une personne qui n'a aucun souvenir comment doit-on procéder ?

faut-il travailler sur la partie de l'enfance qu'il a occulté de sa mémoire ? et si oui quel pourrait etre la phrase de départ ?

plutot travailler sur le fait de ne pas savoir exprimer ses sentiments ?

ou continuer à travailler sur le manque de confiance en lui uniquement ?

 

d'autre part est ce que la phrase de départ ci dessous pourrait convenir ?

"même si mon besoin de prendre le pouvoir, mon agressivité, et mes paroles blessent mes enfants et ma compagne sans que je m'en rende compte, et que je ne connais pas les raisons qui me pousse à agir ainsi je m'aime et m'accepte entièrement "

 

Je vous remercie beaucoup de votre aide et de vos idées de pistes de travail .

Car je suppose que nous pourrons tous un jour être confronté à des personnes qui ont volontairement ou non des pertes de mémoires concernant leur passé....ou qui ne savent pas nous expliquer ce qu'ils ressentent.... ce qui peut être un frein important à l'évolution d'un travail en profondeur.

Je vous souhaite à tous une bonne fin de semaine !

 

 

Bonjour,

 

Il est possible que ce type de comportement appartienne à une personnalité de leader, chef de famille, ils contrôlent pour mieux protéger. On peut y trouver également, un manque d'estime ou d'amour de soi, de ce fait persuadé que les proches ne peuvent l'aimer, il leur fait payer par avance.

Face à son "amnésie" vous avez deux approches :

1- le faire directement travailler sur son manque de souvenir :

"même si il semble que j'ai complètement oublié toute une partie de ma vie consciemment ou inconsciemment je ne sais pas, je m'aime ...... " 3 phrases ou plus avec variantes

Rappels : Il y a comme un blocage, Je ne sais pas... je ne me souviens pas ...

2- lui faire inventer une histoire : demandez lui de raconter une histoire fictive. Exemple: quand j'étais petit garçon, j'ai été enlevé par des extra-terrestre, et ils ont effacés ma mémoire.

Son inconscient ne lui proposera pas cette histoire par hasard, puis faites le travailler sur cette histoire, un certains nombre de choses vont se libérer et revenir à la surface.

Bon travail,

PS: si vous êtes en formation fleurs de Bach sur la plateforme, je vous conseille Vine et Beech

Bien à vous,

 

 

Derniers posts
  • Bonjour, je travaille sur le ' trauma sans larmes ' La premiére partie c'est ok, lorsque j'arrive au moment de lui demander une phrase ou un titre de film, cette phrase ou ce titre doivent-ils être en lien avec le trauma initial ou cela n'arien à voir? Comme il faut garder une distance entre lui et l'événement je ne saisis pas ... La ronde de base dont vous parler est bien ' tapoter le point karaté en répétant 3 fois même si j'ai (titre) je m'aime et me respecte profondément et complétement ... Puis les prochains tapotement sur le point karaté sera de plus en plus precis avec des élements nouveau du trauma jusqu'a ce que le SUD soit inf à 3 . Voilà ma réflexion sui-je sur le bon chemin ? Merci pour vos remarques
  • En ce qui concerne le Chapitre 5 : J’ai rédigé ma liste et je m’aperçois qu’elle ne concerne que les hommes de ma vie. Père, oncle, frère, et surtout mari. Dois-je commencé par les problèmes le plus ancien concernant mon père ? Nettoyer d’abord cela ? Où puis-je travailler le même jour sur les 4 personnages l’un après l’autre, les évènements se ressemblant tous dans leur essence ? Les émotions ressenties sont beaucoup de souffrance morale et surtout le fait que je n’accepte pas, que je ne comprendrais jamais ses attitudes qui ont créées ses évènements douloureux. Même si je sais que ces hommes étaient presque tous Pervers Narcissiques. Ma qualité d’ « empath » comme disent les américains, ne me permettant pas de comprendre. Comment dois-je construire mes phrases : Par exemple : « Même si j’ai souffert que mon père était absent… « Même si j’ai souffert que mon père ne se soit jamais intéressé à moi, alors qu’il s’intéressait à mon frère …» Et « Même si j’avais peur que mon oncle ne m’enferme dans la cave avec les rats…. » « Même si mon frère me frappait souvent… « « Même si je souffre parce que mon mari m’ignore, (me trompe, me ment, me cache…) » Quelles techniques seraient les plus appropriées pour travailler ces évènements ? Tous mes remerciements.
  • Choix d’un problème récurrent : Peur de quitter un mari/de demander le divorce Vivre sans le problème : - Installer dans une nouvelle vie, nouveau logement, nouveau métier, enfants vivant dans la même ville, nouveaux amis, nouvelles relations professionnelles, nouvelles activités… « Oui.. Mais…. la personne pourra-t-elle pourvoir à ses besoins, payer ses factures, être reconnus professionnellement, vivre confortablement de son activité, retrouver l’amour, pouvoir voir ses enfants souvent ? . Identifier les Freins : - Peur d’échouer, de ne pas réussir à suffire à ses besoins, payer ses factures, peur de ne pas trouver un autre homme et d’être seule Émotions dominantes : - Peur, angoisse, anxiété, tristesse, fatigue, être démoralisée de ne pouvoir jamais y parvenir à refaire sa vie. Croyances limitantes : - Ne pas être capable, ne pas avoir assez confiance en soi pour réussir seule, estime de soi, douter de l’avenir, peur de l’inconnu, de ne pas assumer. Provenant d’un manque d’attention, d’intérêt de son entourage, même de dénigrement intentionné pour décourager et rabaisser. Loyautés : les enfants, plus de famille, plus de soutien Symptômes : Oppression au niveau de l’estomac, difficulté à se détendre, oppressée Mesurer le SUD : 8 sur 10 Zone de confort : ne pas divorcer signifie être protégée un minimum financièrement, mais il faut supporter Phrase de départ EFT : « Même si j’ai peur de demander le divorce, je m’aime et je m’accepte complètement comme je suis et me pardonne » Phrase de rappel : cette peur de demander le divorce…
Votre page Facebook !

Conditions générales de vente

tête blanche
Instruction de vol

© 2018 E-COACH ACADEMY

bon d'achat.jpg
bon d'achat.jpg